Du Stylo au Micro #9

Concert de Restitution 21 juin sur la grande scène du moulin de brainans

Restitution privée et par classe.

Au programme de ce projet :

1 concert rencontre avec les artistes a lieu en mars 2021 au sein des établissements pour chaque classe.
6 séances d’ateliers avec un enregistrement dans chaque classe de mars à juin.
1 restitution privée et par classe, lundi 21 et mardi 22 juin sur la grande scène du Moulin de Brainans.

Le travail créatif et artistique mené par les élèves est animé grâce à un lien étroit entre équipe artistique et équipe pédagogique.
Les élèves accompagné.e.s par les enseignant.e.s et les deux artistes choisissent leur thème, écrivent les paroles et définissent la structure et les intonations de la mise en musique.
Ils répètent ensuite jusqu’à la présentation finale sur scène.
Un enregistrement avec un studio mobile est réalisé dans chaque classe par les artistes pour garder une trace des créations réalisées et permettre leur partage sous forme numérique en ligne et sur support CD.
La restitution de chaque classe est filmée pour garder un souvenir du projet.

Les partenaires du projet

En partenariat avec les collèges Jules Grévy à Poligny, Jeanne d’Arc à Champagnole, collège du Parc à Bletterans et Saint-Anatoile à Salins-les-Bains ; le Secteur Jeunes de la Séquanaise, la DAAC de l’Académie de Besançon, la DRAC Bourgogne-Franche-Comté, le Conseil Départemental du Jura et la DDCSPP du Jura.

De mars à juin 2021
Collèges participants et Le Moulin
Avec : Enoïa

ÉNOÏA

Les sens, Claudine Pauly et Jason Del Campo, cherchent à les mettre en éveil. Ils veulent danser, pleurer, se laisser envahir. Envahir de frissons.
La poésie de Claudine est à la fois directe et onirique ; elle raconte des secrets. Avec son violoncelle ou sans, Claudine dévoile ses marques, se met à nue. Les mélodies voyagent sans qu’on ne les perde jamais et Jason les subliment en les teintant de couleurs électriques et boisées.
Ils sont accompagnés de Rémy Kaprielan à la batterie (Paris Combo, Thomas Fersen, Dabreak…) qui magnifie les morceaux.
ÉNOÏA donne naissance à ce qu’ils appellent des chansons Indie-folk. L’esthétique d’Énoïa est contemporaine mais aussi fortement nourrie par la chanson française, la folk, le jazz et certaines musiques du monde (comme le Maloya).